Excursion Essaouira en 1 jour


Essaouira, son bastion et ses canons pointés vers la mer, un lieu unique au Maroc
Trajet par la très belle route de la côte, traversée de nombreux villages de pécheurs, paysage arides plongeant dans l’atlantique, campagnes magnifiques d’arganiers, une route à découvrir. Essaouira : Visite de la petite mais charmante Médina et de son souk, balade colorée assurée, le style maroco-portugais est présent. Les galeries d’art : Essaouira est une ville d’artistes et les peintres y sont nombreux. Fortes de ce succès, les galeries ont poussé comme des champignons. Rempart, Scala et la kasbah : Essaouira a été construite en même temps que ses remparts qui servirent très longtemps de défense contre les envahisseurs. Les fortifications rappellent celles de Vauban en France.

Mogador : Forteresse Portugaise, ville du vent et des artistes

Départ d’Agadir : 7h du matin
Retour à Agadir : environ 18h.
Trajet : D’abord on prend la route d’Essaouira, passant par plusieurs villages de pécheurs, Taghazout, Imi ouaddar, Tigert et d’autre village comme Tamri et Tmanar.
Kilométrage total : 350 Km.

La Médina : Petite mais charmante, la Médina d’Essaouira qui part de la place Moulay El-Hassan offre une charmante balade colorée au milieu de petites rues marchandes. On l’attribue à l’architecte avignonnais Cornut. Le style maroco-portugais, la grande mosquée, le beffroi, les terrasses ombragées, les cafés maures, le souk, sont autant de lieux différents pour le plaisir des yeux. Au fil de votre promenade, vous verrez les ébénistes travailler le thuya près des remparts

Le Souk : Le souk se trouve à l’intérieur de la Médina. Généralement la médina (signifiant “vieille ville”) était déjà construite avant que la ville ne prenne de l’ampleur, comme à Marrakech. Mais ce n’est pas le cas d’Essaouira où tout a été bâti en même temps, il n’y a que deux siècles; c’est pour cela que les rues sont assez rectilignes et perpendiculaires les unes aux autres, coupées par des babs (portes) qui protègent contre les alizés d’où ce surnom d’Essaouira la “bien dessinée”. Au milieu des ruelles étroites (comme dans toutes les Médinas du Royaume) vous trouverez le Souk Jdid, grand marché divisé en quatre avec un croisement de deux artères principales : On y trouve plusieurs parties distinctes et spécialisées:

La Galerie : Essaouira est une ville d’artistes et les peintres y sont nombreux. Fortes de ce succès, les galeries ont poussé comme des champignons et il faut faire le tri entre celles qui proposent réellement une vue artistique et culturelle de la ville et du pays et celles qui n’ont comme seul but que de vendre des produits souvent bas de gamme.
Rempart, Scala et la kasbah : Essaouira a été construite en même temps que ses remparts qui servirent très longtemps de défense contre les envahisseurs. Cette enceinte est crénelée et percée de larges portes (les babs). Côté mer, il reste encore un bastion avec ses canons. Les fortifications rappellent celles de Vauban en France. Elles entourent des quartiers dont les plans ont été dessinés par Théodore Cornut qui construisit dans les années 1760.

Le Port : Le port d’Essaouira est situé au pied des remparts. Vous ne pouvez pas le rater, les bateaux de pêcheurs sont visibles de très loin. L’animation y est permanente et les couleurs vives sont à elles seules un spectacle féerique. Vous pourrez voir les chalutiers déverser leurs poissons sur le port, les hommes réparer leurs filets, les charpentiers fabriquer de nouveaux bateaux avec des méthodes ancestrales, les jeunes courir, les plus vieux se prélasser.